le mot du directeur artistique

Les murs ont ceci de catégorique qu’ils classifient. Parfois jusqu’aux clichés. Mais les murs sont des horizons dépassables…

Depuis leur création en 2011, Les Art’Scènes, dans un souci de transversalité et de proximité, tendent des ponts entre les arts, entre les publics, entre les structures et lieux divers, emblématiques ou quasi inconnus du grand public, entre répétitions, master classes et représentations.

Ils suggèrent que des murs aussi solides qu’abstraits se franchissent sans qu’il y paraisse, dont ceux en tout premier lieu qui cloisonnent un peu trop, à mon goût, théâtre et opéra.

Chaque jour un peu plus et grâce aux metteurs en scène de théâtre qui s’emparent d’un nouvel espace dramaturgique qui s’ouvre à eux, n’attendons-nous pas du chanteur d’opéra qu’il devienne à part entière acteur-lyrique ? Pédagogue à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, j’y mets modestement toute mon énergie et toute ma passion.

 

Mais, cette année d’autres murs encore s’envolent…

Ceux-là mêmes qui nous enfermaient dans le carcan structurel d’un festival annuel à dates fixes.

Désormais, actes, entractes et entrelacs en feront, nous l’espérons, la richesse et la spécificité au fil d’une entière saison culturelle.

Enfin, nous tendrons le temps d’un entracte, à fragiliser des murs qui souvent se regardent à distance, de loin. Des murs parfois dénués de fenêtres ouvertes sur l’Humain ; quelquefois, à priori, sans issue de secours. Là, l’imprévu sera de mise : savons-nous nous-mêmes ce qui résultera de ces partages avec les publics riches de leurs différences que recèlent ces murs derrière lesquels nous irons éveiller et chercher d’imprévisibles, pour ne pas dire improbables acteurs ? Acteurs que nous aurons sensibilisés, préparés, fidèles à notre objectif de formation et à qui nous rendrons s’il se peut fluide le passage d’un monde parfois clos et trop souvent caché, à la lumière de la scène.

Puissent leurs sourires, au gré des désirs que nous susciterons, illuminer certaines soirées de notre programmation auxquelles vous êtes chaleureusement conviés !

Au centre de ce nouvel espace ouvert, où les clivages font de plus en plus place aux passerelles librement franchissables, nous retrouverons cette année, parmi de magnifiques artistes qui font les beaux jours des scènes internationales et contribuent à moderniser l’art lyrique, notre marraine, muse et fée : Julie Fuchs, actrice-lyrique convoitée autant qu’exigeante qui s’est plu à nous accompagner, un moment dérobé à son très riche planning, dans ce jeu de pertes de repères… Je lui en sais infiniment gré !

 

 

Thierry PILLON

Directeur artistique

les Art'Scènes

une production

de l'éternel éphémère

mentions légales

L'éternel éphémère

 

29 Bd de la Liberté

44100 NANTES

09 72 22 15 15